Fermer
Les mardis du Participatif #10 : Clash of the Ardennes

Les mardis du Participatif #10 : Clash of the Ardennes

Aujourd’hui, on vous parle du jeu Clash of the Ardennes : un jeu de pose de tuiles pour 2 joueurs.

À lire avant de continuer

Ce nouveau type d’articles a pour but de mettre en avant des projets de jeux de société en financement participatif. Pour apprécier au mieux cette catégorie, voici quelques éléments de compréhension :

  • Tout d’abord, nous privilégions les jeux de société pour 2 joueurs ou avec un mode Duo. Ceci dit, nous sommes des passionnés de jeux de société dans leur globalité et pouvons également mettre en avant des jeux multijoueurs.
  • Ensuite, ces articles ne sont pas sponsorisés par les créateurs ou les plateformes. Nous ne recevons ni les jeux ni des compensations quelles qu’elles soient. Nous faisons cela pour le plaisir de partager des petits (ou gros) projets et pour leur donner de la visibilité.
  • Enfin, ce n’est pas parce que nous parlons d’un jeu en financement que nous l’avons soutenu. Parfois oui parfois non (les factures à payer, l’approche de Noël,… vous voyez ?). L’idée à retenir c’est que si on vous le présente, c’est qu’il nous fait de l’œil. Que l’on craque ou pas, cela nous regarde.

Comment on joue à Clash of the Ardennes ?

Dans Clash of the Ardennes, vous incarnez soit les Alliés (armée américaine) soit l’Axe (armée allemande) durant la Seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement, pendant la Bataille des Ardennes. 

Le champ de bataille est représenté par un cadre type puzzle. Au milieu, se situe le coeur du jeu : 7 rues sur lesquelles vous poserez, au fur et à mesure de la partie, vos troupes. 

PLATEAU DE JEU
Source : Kickstarter.com

Au début de la partie, chaque joueur tire une carte Objectif personnel. Cette dernière donnera des indications sur les conditions de victoire du joueur : quelles rues devront être sous son contrôle et comment pour remporter la partie.

CARTES OBJECTIF
Source : Kickstarter.com

À son tour, le joueur a 4 points d’action à dépenser :

  • Placer une tuile Unité sur n’importe quelle rue : 1 point d’action
  • Déplacer une tuile Unité arrière vers l’avant de la même rue : 2 points d’action
  • Récupérer une tuile Unité de première ligne et la replacer dans sa réserve : 2 points d’action
TYUILES UNITÉS
TUILES UNITÉ
Source : Kickstarter.com

Lorsque les tuiles des joueurs se rejoignent dans une rue, il y a confrontation. On compare les tuiles tuiles qui se font face et on résout l’attaque comme suit :

  • Le Tank l’emporte sur l’Infanterie
  • L’Infanterie l’emporte sur la Mine Anti-Tank
  • La Mine Anti-Tank l’emporte sur le Tank
  • D’autres Unités spéciales entrent en jeu et peuvent changer la donne : le Général, l’Espion, le Tank Commandé, le Mortier (contenu additionnel), et d’autres à venir en fonction des Stretch Goals.

Le perdant retire sa tuile du plateau et la replace dans sa réserve. S’il reste des points d’action au joueur actif, il peut repositionner de nouvelles tuiles pour déclencher de nouvelles confrontations. 

Si deux Unités du même type se font face, il y a égalité et les deux tuiles sont replacées dans la réserve personnel des joueurs.

Lorsqu’un joueur atteint le côté opposé d’une rue, il contrôle désormais cette rue. Évidemment, votre adversaire fera tout pour vous en empêcher.

Un joueur remporte la partie s’il a rempli sa carte Objectif personnel.

Combien il coûte ?

CLASH OF THE ARDENNES
Source : Kickstarter.com

Il n’y a qu’un seul niveau de récompense pour ce jeu : 29€ (jeu + stretching goals + votre nom dans les règles).

Les frais de port s’élèvent à 12€ pour la France. Et puisque le jeu provient des Pays-Bas, pas de TVA à prévoir en sus !

Pourquoi on vous le présente ?

Si on vous parle de Clash of the Ardennes, c’est d’abord parce qu’on est tombé sous le charme des illustrations de Steve Woudenberg. Avec ce petit côté bande dessinée, on est séduits.

Ensuite, on aime beaucoup le parti pris du matériel en bois certifié FSC. Quand un effort est fait sur le plan éco-responsable, il faut le mettre en avant.

Les mécaniques du jeu sont assez simples mais le jeu est loin d’être simpliste. Ici, aucune place au hasard, seule votre stratégie fera la différence entre la victoire et une défaite cuisante. Il faudra vous remuer les méninges pour parfaire votre plan d’attaque. La moindre erreur peut vous coûter très cher.

En terme de prix, il semble un peu au-dessus de la moyenne pour ce type de jeu. MAIS nous vous rappelons que tout le matériel (sauf les cartes) sont en bois et ça, c’est pas rien. C’est beau, c’est solide et c’est éco-responsable. Le prix nous parait tout à fait justifié. 

L’auteur/éditeur semble proposer des pledges groupés à des prix plutôt attractifs. Il faut le contacter directement pour voir les conditions ou rendez-vous sur le forum Cwowd où certains ont apparemment déjà fait la démarche.

Enfin, les règles sont facilement assimilées. Une fois que vous savez qui bat qui sur le champ de bataille, il ne vous reste plus qu’à jouer. Attention, cependant, le livret de règles sera bien traduit en français mais les cartes ne semblent pas bénéficier de cette traduction. Leur texte est court et plutôt simples à comprendre, donc ça ne devrait pas poser de problèmes particuliers.

Dîtes-nous en commentaire si vous allez soutenir ce projet ou non et pourquoi 🙂

Retrouvez l’avis de la communauté ludique sur Clash of the Ardennes :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.