Fermer
Les mardis du Participatif #7 : Radlands

Les mardis du Participatif #7 : Radlands

Aujourd’hui, on vous parle du jeu Radlands : un jeu de cartes pour 2 joueurs.

À lire avant de continuer

Ce nouveau type d’articles a pour but de mettre en avant des projets de jeux de société en financement participatif. Pour apprécier au mieux cette catégorie, voici quelques éléments de compréhension :

  • Tout d’abord, nous privilégions les jeux de société pour 2 joueurs ou avec un mode Duo. Ceci dit, nous sommes des passionnés de jeux de société dans leur globalité et pouvons également mettre en avant des jeux multijoueurs.
  • Ensuite, ces articles ne sont pas sponsorisés par les créateurs ou les plateformes. Nous ne recevons ni les jeux ni des compensations quelles qu’elles soient. Nous faisons cela pour le plaisir de partager des petits (ou gros) projets et pour leur donner de la visibilité.
  • Enfin, ce n’est pas parce que nous parlons d’un jeu en financement que nous l’avons soutenu. Parfois oui parfois non (les factures à payer, l’approche de Noël,… vous voyez ?). L’idée à retenir c’est que si on vous le présente, c’est qu’il nous fait de l’œil. Que l’on craque ou pas, cela nous regarde.

Comment on joue à Radlands ?

Dans Radlands, les deux joueurs incarnent chacun une tribu qui se bat pour le contrôle de l’eau, ressource devenue rare dans ce monde dystopique à la Mad Max.

RADLANDS
Source : Kickstarter.com

Au début de la partie, chacun pioche 3 cartes Camps et les place devant lui. Ces trois cartes représentent votre objectif : pour l’emporter, vous devrez détruire les 3 Camps de votre adversaire. Puis, les joueurs piochent des cartes de la pioche principale (autant qu’indiqué sur les cartes Camps sélectionnées).

Un tour se déroule de la manière suivante :

  1. Cartes événement : Résoudre les effets des cartes événements posées
  2. Réapprovisionnement : prenez 3 disques Eau de la réserve
  3. Actions : jouer une carte, tirer une carte, défausser une carte, prendre un Silo, activer les capacités
JOUER UNE CARTE (PERSONNAGE)

En plaçant une carte Personnage devant vous, vous devez vous acquittez de son coût en eau. Pour cela, placez autant de disques Eau sur la carte qu’indiqué sur cette dernière. Vous pouvez la placer devant n’importe lequel des 3 Camps sur deux lignes comme indiqué ci-dessous :

DISPOSITION
Source : Kickstarter.com
JOUER UNE CARTE (ÉVÉNEMENT)

De la même manière, vous pouvez jouer une carte Événement dans l’un des trois emplacements disponibles (symbole Bombe) en payant son coût en Eau.

PIOCHER UNE CARTE

Pour piocher une carte, payez 2 disques Eau.

DÉFAUSSER UNE CARTE

Vous pouvez défausser une carte pour récupérer un effet immédiat, propre à chaque carte.

RADLANDS
Source : Kickstarter.com
PRENDRE UN SILO

Vous pouvez ajouter à votre main une carte Silo, qui vous permet de récupérer un disque Eau en la défaussant.

UTILISER UNE CAPACITÉ

Pour utiliser la capacité d’une de vos cartes posées, payez le coût de son action en disque Eau et appliquer tous les effets.

Les règles sont extrêmement simples, comme vous pouvez le voir. Attention, cependant, toute la difficulté résidera dans le fait tout disque Eau non utilisé à la fin de votre tour est défaussé… Eh oui l’eau est rare ! Il faudra donc bien calculer.

Le joueur qui réussit à détruire les 3 camp de son adversaire remporte la partie.

RADLANDS
RADLANDS
RADLANDS
Source : Rowley.com

Combien il coûte ?

Source : Kickstarter.com

50CAD = 32,53 € / 70CAD = 45,54€

Les frais de ports pour la France sont à 11,71€ (18CAD) pour la version Deluxe et 15,62€ (24CAD) pour la version Super Deluxe (avec les tapis).

Le jeu a beau venir du Canada, l’éditeur affirme qu’il n’y aura pas de TVA à payer en sus car elle a déjà été inclue dans les frais de port. C’est une excellente nouvelle !

Pourquoi on vous le présente ?

Si on vous parle de Radlands, c’est parce qu’on a flashé sur les illustrations type Cyberpunk (bien à la mode en ce moment dans tous les domaines). C’est hyper coloré et le style de dessin est absolument superbe. un vrai coup de cœur pour nous !

On est sur un jeu de duel avec des cartes. Les mécaniques sont très simples et les règles sont rapides à assimiler. S’il est indiqué pour 14 ans et plus, c’est surtout parce que certaines cartes ont des illustrations un peu violentes. Encore une fois, avec ce thème dystopique à base de baston pour récupérer le contrôle de l’eau, forcément c’est un peu violent. Mais les couleurs et les graphismes adoucissent un peu.

Il est très important de parler du matériel, qui est assez fou ! La boîte de rangement a été pensée pour tenir le moins de place possible tout en offrant un rangement de qualité. le petit plus ? Le couvercle est aimanté. Ce n’est pas grand chose, mais c’est agréable. Ensuite, les cartes sont en synthétique pour garantir une tenue longue durée, même si vous êtes des bourrins ! Pas besoin de sleeves donc. Enfin, les disques Eau sont des jetons style Backgammon bien épais. Et, si vous choisissez la version Super Deluxe, vous aurez également deux tapis pour faciliter le jeu et la mise en place. C’est donc un grand oui pour ce matériel.

Passons au nerf de la guerre : le prix. 45€ (frais de port inclus, sans les tapis), au vu de la qualité du matériel et des 85 cartes en synthétique, cela nous parait plutôt correct. Passer le tout à 60€ pour les tapis, c’est bien tentant aussi mais pas indispensable. Les collectionneurs et fans inconditionnés de ce type de jeu seront ravis de pouvoir se les offrir ceci dit.

Malheureusement, il n’y a pas de version française. Même si le texte est plutôt limité sur les cartes, il est tout de même présent. Donc, en fonction de votre entourage de joueurs, réfléchissez bien. Maintenant, on parle d’un jeu édité par Rowley Games, ceux-là même qui ont édité Brass Lancashire, Brass Birmingham et Santorini (pour les plus connus), jeux distribués en France en français. On a donc bon espoir que ce jeu voit le jour dans notre cher pays un de ces quatre matins. L’éditeur indique également dans sa FAQ qu’ils ont un réseau de distributeurs/éditeurs dans plusieurs pays grâce à leurs expériences passées et donc, que de nouvelles langues ne sont pas à exclure. Mais pas tout de suite !

On croise les doigts pour le voir un jour dans nos rayons.

Dîtes-nous en commentaire si vous allez soutenir ce projet ou non et pourquoi 🙂

Retrouvez l’avis de la communauté ludique sur Radlands :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.