Fermer
Les mardis du Participatif #8 : Reload

Les mardis du Participatif #8 : Reload

Aujourd’hui, on vous parle du jeu Reload : un jeu de Battle Royale pour 2 à 4/6 joueurs.

À lire avant de continuer

Ce nouveau type d’articles a pour but de mettre en avant des projets de jeux de société en financement participatif. Pour apprécier au mieux cette catégorie, voici quelques éléments de compréhension :

  • Tout d’abord, nous privilégions les jeux de société pour 2 joueurs ou avec un mode Duo. Ceci dit, nous sommes des passionnés de jeux de société dans leur globalité et pouvons également mettre en avant des jeux multijoueurs.
  • Ensuite, ces articles ne sont pas sponsorisés par les créateurs ou les plateformes. Nous ne recevons ni les jeux ni des compensations quelles qu’elles soient. Nous faisons cela pour le plaisir de partager des petits (ou gros) projets et pour leur donner de la visibilité.
  • Enfin, ce n’est pas parce que nous parlons d’un jeu en financement que nous l’avons soutenu. Parfois oui parfois non (les factures à payer, l’approche de Noël,… vous voyez ?). L’idée à retenir c’est que si on vous le présente, c’est qu’il nous fait de l’œil. Que l’on craque ou pas, cela nous regarde.

Comment on joue à Reload ?

Dans Reload, vous participez à une compétition télévisée dans laquelle vous vous mesurez à vos adversaires dans une Battle Royale. Pour l’emporter, vous devrez accumuler le plus de points de Renommée. Ces points s’obtiennent en remplissant des objectifs, en ramenant des balises à la Tour Centrale, en posant et désarmant des pièges, en infligeant des blessures à vos adversaires, en obligeant ces derniers à « Reload » ou encore en soignant vos alliés dans des parties en coopération. N’oublions pas l’élément principal d’une bonne Battle Royale : le gaz toxique. Au fur et à mesure de votre partie, du gaz toxique se répandra sur le plateau, rétrécissant votre zone de jeu. Que le sort vous soit favorable !

LE DÉBUT D'UNE PARTIE

Avant de commencer, chaque joueur choisit un personnage. Ils ont tous des capacités spéciales alors choisissez judicieusement. Le plateau de jeu est constitué de diverses tuiles hexagonales dont une qui représente la Tour Centrale et se situe… au centre du plateau (logique). Ensuite, vous positionnez vos pistes de Renommées respectives à proximité. Chaque joueur pioche 2 cartes Équipement de niveau 1. Ils en choisissent une, la place près de leur plateau personnel face cachée et défausse l’autre. La partie peut débuter.

Au début de son premier tour, chaque joueur va se parachuter sur le plateau, à l’image d’un jeu Battle Royale classique. Le joueur choisit sur quelle tuile Terrain il souhaite atterrir. Il a le choix entre la Tour Centrale ou une tuile adjacente à celle-ci. Il positionne sa figurine sur cette tuile et lance 2 dés Action (blancs). Si le résultat est un double ou une combinaison de chiffres opposés (1-tête de mort, 2-5 ou 3-4), il atterrit exactement sur cette tuile. Si le joueur n’obtient aucune de ces combinaisons, il déplace sa figurine sur une tuile adjacente dans la direction d’un des deux dés (comme poussé par le vent). Les directions sont représentées par des tuiles triangulaires blanches disposées aux quatre coins du plateau.

RELOAD
Source : Boardgamegeek.com @kolossalgames
LES DIFFÉRENTES ACTIONS POSSIBLES

À son tour, le joueur a le choix entre plusieurs actions :

  • Se déplacer sur une tuile adjacente
  • Activer une tuile : certaines tuiles vous permettent de récupérer de nouveaux équipements, de se soigner, de construire des murs, etc.
  • Ramasser (la fameuse action de « looter » pour les fins connaisseurs) :
    • une caisse d’équipement et donc tirer de nouvelles cartes 
    • une balise : le joueur place le jeton Balise sur son plateau personnel. Il devra la ramener à la Tour Centrale pour marquer des points sur sa piste de Renommée.
  • Construire : 
    • Murs : vous pouvez construire des murs sur votre tuile pour vous protéger de vos adversaires. Ces derniers devront soit les contourner pour vous atteindre soit les détruire en utilisant une action. Les tirs à distance adverses ne peuvent traverser ces murs, mais les vôtres (et ceux de vos alliés) oui !
    • Pièges : vous pouvez poser des pièges à vos adversaires. Les pièges fonctionnent sur le système du pierre-papier-ciseaux. Le joueur choisit l’un de ses jetons Piège et le place face cachée. Si un adversaire arrive sur cette tuile, il choisit l’une des trois possibilités. On retourne le piège. Si l’adversaire l’emporte, il a désarmé le piège et marque des points sur sa piste de Renommée. Si l’adversaire perd, c’est le propriétaire du piège qui remporte les points et l’adversaire prend une Blessure, ce qui donne encore des points au poseur du piège. En cas d’égalité, l’adversaire ne peut plus se déplacer pendant ce tour et le poseur gagne tout de même des points pour le piège.
    • Planque : vous pouvez construire des planques pour vous protéger du gaz toxique.

Le joueur réalise ces actions en leur assignant des dés noirs (sans les lancer). Chaque action demande une certaine valeur de dé (différente selon les personnages). Par exemple (voir ci-dessous), si un joueur décide de se déplacer, il va positionner un dé de valeur 4 sur l’emplacement correspondant de son plateau joueur. Si sa deuxième action est encore un déplacement, il viendra poser un dé de valeur 3 sur le deuxième emplacement. L’action Ramasser lui demande un dé de valeur 2, etc.

PERSONNAGE

Les actions que vous allez faire pendant votre tour sont déterminantes pour vos adversaires car vos dés noirs représentent votre valeur de défense jusqu’à votre prochain tour. Si on garde l’exemple ci-dessus et que vous avez uniquement Ramasser et Activer, vous vous retrouverez avec des dés de défense de valeur 3 et 2. C’est pas terrible, non ? Attention donc à vos choix qui pourraient donner de mauvaises idées à vos adversaires… un coup est si vite parti ! Vous pouvez aussi ne pas utiliser tous vos dés. Dans ce cas, vous les placez sur l’emplacement de défense de votre plateau personnel. Si vous êtes attaqué par la suite, vous pourrez utiliser ses dés et les lancer. Ainsi, il y a une petite part d’aléatoire pour votre adversaire car il ne saura pas à l’avance quelle valeur auront ces dés s’il vous attaque. 

Passons justement aux combats.

COMBAT À DISTANCE

Vous pouvez attaquer un adversaire à distance, si vous avez une arme à distance dans votre équipement. Jusque là, c’est logique. Pour ce faire, vous allez utiliser un dé de la valeur demandé par votre carte équipement. Dans l’exemple ci-dessous, vous avez besoin d’un dé de valeur 3 et d’un deuxième dé de valeur 3 si vous souhaitez tirer 2 fois (comptera donc comme 2 actions). Attention à vérifier la portée de votre arme (indiquée en haut à droite de votre carte). 

CARTES
Source : Boardgamegeek.com @kolossalgames

Vous prévenez votre adversaire que vous allez l’attaquer et prenez les dés Action (blancs). Vous lancez le nombre de dés blancs indiqué en haut à gauche de votre carte Arme. Le joueur adverse lance les dés noirs laissés dans son espace de défense (si c’est le cas) et arrange tous ces dés noirs par ordre décroissant (du plus grand au plus petit) sur la colonne à gauche de son plateau personnel. L’attaquant arrange également ses dés blancs de la même manière.

Si l’attaquant a obtenu une tête de mort au lancer et pas le défenseur, ce dernier prend une blessure et place son dé le plus bas sur la piste Blessure de son plateau personnel. En revanche, si le défenseur a également obtenu une tête de mort au lancer, rien ne se passe (elles s’annulent).

Puis, on compare les deux colonnes de dés, ligne par ligne.

Si lé dé de l’attaquant est supérieur au dé du défenseur, ce dernier prend une Blessure et place ce dé sur sa piste de Blessure de son plateau personnel. Au contraire, si le dé de l’attaquant est égal ou inférieur au dé du défenseur, il ne se passe rien.

Si l’attaquant a des dés supplémentaires, le défenseur prend une blessure légère c’est-à-dire qu’il va prendre le dé le plus bas dans sa colonne et le diminue de 1. Il sera donc un peu plus vulnérable lors de prochaines attaques.

Enfin, les cartes armes ont des pouvoirs spéciaux en fonction du résultat des dés de l’attaquant (blessures ou blessures légères le plus souvent) et le défenseur peut répliquer grâce son armure et/ou son casque s’il en est équipé.

RELOAD
Source : Boardgamegeek. com @kolossalgames
COMBAT RAPPROCHÉ

Le combat rapproché se déroule quasiment de la même manière sauf que chaque joueur ne se sert que de ces dés noirs (donc ceux qu’il a utilisés pour faire des actions). S’ils leur restaient des dés noirs non joués, ils peuvent les lancer. Ensuite, on compare les deux colonnes de dés comme précédemment en appliquant les effets de chaque ligne.

RELOAD

À la quatrième blessure reçue, le joueur perd tout son équipement et ses balises (s’il en transportait) et devra se re-parachuter lors de son prochain tour comme au tout début de la partie. Le vainqueur du duel marque des points sur sa piste de Renommée. 

ÉVÉNEMENTS

Àprès que chaque joueur ait joué, des cartes Événements sont tirées et on applique ses effets. La plupart du temps ce sont sont des cartes de gaz toxique qui se répand sur le plateau, réduisant petit à petit la zone de jeu.

OBJECTIFS

La partie sera rythmée par des cartes Objectifs. Ce sont des challenges qui rapporteront des points sur la piste de Renommée en cours ou en fin de partie.

RELOAD
Source : Boardgamegeek.com @kolossalgames

La partie prend fin dans 3 cas :

  • Si un joueur remplit entièrement sa piste de Renommée, il est désigné immédiatement vainqueur
  • Si toutes les balises ont été ramenées à la Tour Centrale
  • Si toutes les tuiles sont recouvertes de gaz toxique (la Tour Centrale ne compte pas)

Dans les 2 derniers cas, on compare l’avancée sur la piste de Renommée pour déclarer le vainqueur. S’il y a débat, vous pouvez compter en points (3 points pour un Objectif, 4 points pour une balise ramenée, 7 points pour Reload, etc.). En cas d’égalité, c’est le joueur qui a remporté le plus d’Objectifs qui l’emporte. S’il y a encore égalité, c’est le joueur qui a infligé le plus de blessures qui remporte la partie. Encore une égalité ? On partage la victoire. 

Voici une petite vidéo explicative (en français) du jeu :

Combien il coûte ?

Il y a quatre niveaux de pledges pour Reload :

  • Contestant (24€) : boîte de base sans les Stretch Goals (4 personnages)
  • Fan Favorite (32€) : boîte de base + extension Capture the Flag (nouveau mode de jeu + Stretch Goals débloqués, nouveaux personnages)
  • Superstar (49€) : boîte de base + extension Capture the Flag + extension Rumble (extension 5-6 joueurs, nouveaux personnages et 1 nouveau mode de jeu)
  • Hall of Fame (247€) : pledge de 6 boîtes de base + 6 extensions Capture the Flag + 6 extensions Rumble

Les frais de port pour la France sont à 10€ pour les pledges Contestant, Fan Favorite et Superstar. Pour le pledge Hall of Fame, les frais de port sont de 25€.

Et, point important, pas de TVA à payer en sus pour les français !

Pourquoi on vous le présente ?

Si on vous parle de Reload, c’est parce qu’on est de grands fans de Battle Royale. On est passés par Fortnite, Apex Legends, Call of Duty, Valorant,… et on en raffole. Alors quand on a vu que des auteurs s’étaient lancés dans le défi de l’adapter en jeu de plateau, notre curiosité a été piquée. 

Et, à vrai dire, on était un peu inquiets. Quand on meurt dans une Battle Royale, la partie est terminée. Enfin, ça, c’était avant. Maintenant on peut compter sur nos coéquipiers (ou pas, les joies du matchmaking, certains comprendront) pour nous réanimer. Mais, on se demandait bien comment les auteurs allaient l’appliquer à leur jeu. Parce que bon, si on meurt au bout de 5 minutes et qu’on doit regarder les autres jouer pendant 1 heure, à quoi bon ?

Eh bien que nenni mes amis ! Grâce à ce principe de Reload, on peut réapparaitre même après s’être fait torpiller comme un mal propre. À nous la vengeance, muhahahaha.

On a eu la chance de pouvoir l’essayer avec l’un des auteurs sur la plateforme Tabletopia avec des amies et en équipes (coucou Try a GameLes Chroniques des Meeples et Miss Meeple Design). Et on a adoré. On a bien retrouvé cette ambiance de Battle Royale qu’on affectionne tant en jeu vidéo : ne pas rater son atterrissage, le stress de trouver un équipement à peu près potable, la zone qui rétrécit à vitesse grand V, infliger le plus de dégâts possible avant de s’en prendre plein la tronche, aider son coéquipier, mettre en place une stratégie, etc. Et rien que pour ça un grand bravo aux auteurs ! 

La matériel a l’air de plutôt de bonne qualité et les figurines des personnages apportent un petit plus au visuel global (sur Tabletopia on a joué avec des meeples, c’est moins sexy !). Les règles ne sont pas bien compliquées, il faudra juste bien être au clair sur le système de combat avant de commencer une partie. N’hésitez pas à regarder des vidéos explicatives, ça sera bien plus parlant.

Quant au prix, je ne sais pas comment ils ont fait mais il est vraiment attractif. 60€ frais de port inclus avec 2 extensions, 12 personnages, plusieurs modes de jeux et jouable jusqu’à 6… Franchement, ça fait rêver. Il est à noter que le prix en boutique pour le Superstar sera de plus de 80€.

On est très très emballés par ce jeu qui saura très certainement trouver son public malgré un retour mitigé de certains sur les choix d’illustrations (pas nous, on a un joli effet Fortnite qui ne nous déplait pas).

Dîtes-nous en commentaire si vous allez soutenir ce projet ou non et pourquoi 🙂

Retrouvez l’avis de la communauté ludique sur Reload :

2 comemntaires sur “Les mardis du Participatif #8 : Reload

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.